A U R E S P N E U M O

Pr DJEBBAR - BATNA

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Latest

L’âge a-t-il un impact sur le phénotype asthme-obésité ? Contrôle longitudinal de l’asthme, fonction

Envoyer Imprimer PDF

Lang J.E. et al. Chest ; 2011 ; 140; 6: 1524-1533.

http://chestjournal.chestpubs.org/content/140/6/1524.abstract

Pour déterminer comment l’âge retentit  sur la relation entre obésité et la fonction pulmonaire, sur la variabilité du DEP, sur la perception des débits aériens et le contrôle de l’asthme chez les asthmatiques, les caractéristiques de 490 patients souffrant d’asthme léger persistant ont été étudiées.
L’effet de l’obésité sur les modifications évolutives de l’asthme a été modifié par l’âge et selon le sexe. Les enfants obèses de 6 à 11 ans présentaient de plus grandes réductions de la fonction pulmonaire mais rapportaient relativement moins de symptômes d’asthme que les asthmatiques non obèses appariés. Les asthmatiques obèses de 12-17 ans avaient une plus grande tendance à l’obstruction et aux symptômes d’asthme par rapport aux asthmatiques non obèses. Les adultes présentaient en général peu d’altérations liées à l’obésité dans le phénotype asthme. Le sexe féminin chez les 12-17 ans et 18-44 ans était associée à une plus forte altération de l’asthme lié à l’obésité.
Au total, l’âge a un effet modificateur significatif sur la relation entre l’obésité et le phénotype asthme. Avec le vieillissement, l’influence de l’obésité sur le phénotype asthme se réduit généralement. Le phénotype asthme peut être plus influencé par l’obésité chez les enfants et les femmes.

(Commentaire :

C. Krespine

Vitamine D et phénotype d'atopie et d'asthme chez l'enfant: une étude longitudinale de cohorte.

Envoyer Imprimer PDF

Hollamas E.M et al. Eur Respir J; 2011; 38; 6: 1320-1327,

http://erj.ersjournals.com/content/38/6/1320.abstract

Les associations entre statut de la vitamine D et signatures biologiques reflétant la survenue d'allergies et d'asthme chez l'enfant ont été recherchées par la mesure des taux sériques de vitamine D chez 989 enfants âgés de 6 ans et 1 380 enfants âgés de 14 ans dont 689 ont été évalués aux 2 âges.
Les taux sériques de vitamine D chez l'enfant aux 2 âges ont été négativement associés aux phénotypes allergiques. La stratification selon le sexe a montré que cette association a été principalement limitée au sexe masculin, De plus, les taux de vitamine D à 6 ans ont été des prédicteurs significatifs des phénotypes ultérieurs associés atopie/asthme à l'âge de 14 ans.
Au total, dans ce milieu de population non sélectionnée, les enfants (particulièrement de sexe masculin) avec hypovitaminose D ont un risque augmenté de développer une atopie et par la suite une hyperréactivité bronchique et un asthme, De plus, il existait une augmentation de l'atopie et de l'HRB chez les sujets de sexe masculin avec hypovitaminose D à 6 et 14 ans. Enfin, les taux faibles de vitamine D à 6 ans ont été un prédicteur d'atopie et d'asthme à 14 ans,

(Commentaire: Tous à la vitamine D)

C. Krespine

Page 125 sur 125

You are here Actualités Actualités en Pneumologie