TEV, Prophylaxie, HEPARINE,

L’incidence des thrombocytopénies induites par l’héparine (TIH) est-elle affectée par l’augmentation de l’utilisation de l’héparine dans la prophylaxie des thrombo-embolies veineuses (TEV).

Zhou A. et al. Chest: 2012; 142; 5: 1175-1178.

http://journal.publications.chestnet.org/article.aspx?articleid=1216050

            Pour rechercher si une augmentation de l’utilisation de l’héparine dans la thromboprophylaxie des TEV chez les patients hospitalisés augmenterait l’incidence des TIH, 90 875 patients ayant pris de l’héparine entre 2005 et 2009 ont été analysés. Il a été étudié le nombre de consultations en hématologie pour thrombocytopénie, les recherches d’AC anti héparine demandées par ELISA et les cas ayant fait l’objet d’un diagnostic de TIH par les services d’hématologie.

            Il a été observé qu’en dépit d’un doublement du nombre de patients recevant une pharmaco prophylaxie par héparine, il n’y a eu aucune augmentation significative du nombre de consultations pour thrombocytopénie, du nombre de demande de tests pour TIH, du nombre de résultats positifs de ces tests ou du nombre de diagnostic de TIH. Le nombre de cas de TIH a été faible et a représenté < 0.1% de patients exposés à l'héparine.

            Il a été conclu que les inquiétudes à propos du risque de TIH ne doivent pas être un facteur limitant pour la mise en route systématique d’une prophylaxie des TEV basée sur l’héparine.

(Commentaire: OUI, surtout ne pas passer d’un extrême à l’autre comme les écologistes et exclure totalement le principe de précaution…le principe essentiel: celui du rapport Bénéfice/Risques)

C. Krespine.