BPCO, Exercice, Terrain, Efficacité

Efficacité des exercices de faible intensité dans l’eau pour les patients souffrant de BPCO: un essai clinique randomisé.

Trindade de Soto Araujo Z. et al. Respir Med; 2012; 106; 11: 1535-1543.

http://www.resmedjournal.com/article/S0954-6111(12)00236-3/abstract

            L’impact des exercices de faible intensité en milieu aquatique et sur terrain solide a été évalué chez 42 sujets souffrant de BPCO modérée à très sévère divisés en 3 groupes: Groupe témoin (GrT) – Groupe exercice sur terrain solide (GrTS) et Groupe en milieu aquatique (GrMA)

            Une différence a été enregistré après exécution du test de marche de 6 minutes (TdM6′) dans le GrMA, sur le VEMS dans les GrTS et GrMA, sur la force des muscles inspiratoires et expiratoires dans les GrTS et GrMA. Le score de dyspnée du MRC a diminué dans le GrMA. Le GrTS a obtenu une amélioration de la qualité de vie objectivé par le score du questionnaire respiratoire de St George. L’index BODE a diminué dans le GrTS et le GrMA.

            Il est conclu que à la fois les 2 types d’exercices physiques de faible intensité bénéficient aux patients souffrant de BPCO modérée à sévère. Le GrMA a obtenu des bénéfices additionnels au niveau de l’aptitude physique soulignant de nouvelles modalités thérapeutiques ciblant les patients souffrant de BPCO.

(Commentaire: et pourquoi ne pas associer les 2 types d’exercice ?)

C. Krespine.