Après les Etats Unis, la Cigarette électronique fait sa première victime en Belgique

Un jeune homme âgé de 18 ans est mort en Belgique des suites d’une insuffisance respiratoire attribuée par les autorités belges au vapotage et à un mélange de produits nocifs dans une cigarette électronique. Il s’agit du premier cas d’EVALI (e-cigarette, or vaping, product use associated lung injury ou pneumopathie associée à la cigarette électronique) dans ce pays.

« Le lien avec la cigarette électronique est établi. Il n’y a chez ce patient aucune autre explication », a déclaré jeudi la ministre de la Santé Maggie De Block, interrogée par des députés.

L’acétate de vitamine E de nouveaux accusée

La ministre était interrogée en séance plénière à la Chambre après la révélation par plusieurs médias du décès récent de Raphaël, un Bruxellois de 18 ans, qui avait fait usage d’une e-cigarette contenant un dérivé du cannabis. Il s’agirait, selon les premiers éléments, de cannabidiol (CBD) acquis au marché noir.

Le mélange avec de l’acétate de vitamine E (huile), substance qui a été retrouvée dans les prélèvements pulmonaires d’une petite cohorte de patients souffrant d’EVALI aux États-Unis, est suspecté (voir à ce sujet notre dossier sur les EVALI). « Il faut que l’enquête se poursuive pour établir les circonstances précises » du décès de Raphaël, a souligné Mme De Block.

À la date du 5 novembre, le centre américain de contrôle des maladies (CDC) faisait état de 2 051 cas d’EVALI répartis dans 49 états, et de 39 décès, répartis dans 24 états.

 

Article paru dans   » le quotidien du médecin  » en date du 14 Novembre 2019 sous la plume de Damien Coulomb, avec AFP