BPCO – Nutrition – Sarcopénie

Évaluation de la nutrition et de la sarcopénie chez les patients souffrant de BPCO selon les critères diagnostiques internationaux et évaluation des variables de l’analyse de l’impédance bioélectrique (AIB) brute.

 BLASIO F. et al.        Respir Med     2018    134      1          1-5

 Pour déterminer la prévalence de la malnutrition et la sarcopénie chez les patients souffrant de BPCO tels qu’ils sont définis par les critères diagnostiques internationaux et déterminer leur relation avec les variables de l’AIB brut, 263 patients BPCO dont 185 hommes et 78 femmes ont eu à la fois, un examen clinique et des mesures respiratoires, anthropométriques, des variables brutes de l’AIB, de la force du poignet, de la vitesse de marche sur 4m et biochimiques.

La prévalence globale de la malnutrition et sarcopénie a été respectivement de 19,8% et 24% , augmentant avec la sévérité de la maladie. La prévalence de la sarcopénie a été significativement plus élevée chez les patients souffrant de malnutrition (71,2% vs 12,3%), spécialement chez ceux avec inflammation systémique (85,7% vs 61,3%). Les patients dénutris avec sarcopénie avaient une réduction significative de l’IMC, de la masse graisseuse libre et de la force du poignet par rapport aux patients sans sarcopénie. Finalement le rapport d’impédance augmentait significativement et l’angle de phase diminuait chez les patients avec sarcopénie sévère et chez les patients cachectiques.

Au total, une prévalence relativement élevée de malnutrition et sarcopénie a été trouvée chez les patients BPCO en appliquant les critères des standards internationaux, avec quelques divergences entre les deux diagnostics. De plus, des nettes modifications dans les variables de l’AIB ont été observées chez les patients dénutris avec inflammation et sarcopénie.

(Commentaire :certes mais les obèses sont loin d’être rares dans la BPCO)

C. Krespine