Pneumopathies Interstitielles – Sujets âgés

alt

alt

alt


PATTERSON K. C. et al.Chest.2017,151-4,838-844

http://journal.publications.chestnet.org/article.aspx?articleID=2588747

Les diagnostics, les caractéristiques cliniques et les évolutions des patients qui étaient âgés au moment du diagnostic de PI ont été décrits à partir de 327 personnes inclus dont 80 (24%) étaient âgés.

La majorité était de race blanche. Les diagnostics les plus fréquents étaient PI indéterminées (45%), Fibrose Pulmonaire Idiopathique (FPI): 34%, connectivite (CNT) – PI : 11% et Pneumopathie d’Hypersensibilité (PH : 8%). La plupart des sujets âgés (74%) avec PI indéterminés avait un type d’imagerie non cohérent avec une Pneumopathie Interstitielle classique (UIP). Il n’y avait aucune différence significative dans la fonction pulmonaire ou la mortalité à 3 ans entre les sujets âgés et non-âgés regroupés ou en analyse de sous-groupe de ceux avec FPI.

En conclusion, bien que la FPI ait été le seul diagnostic le plus courant, la majorité des sujets âgés avait une PI non FPI. Ces résultats soulignent le besoin pour chaque patient avec une PI de survenue nouvelle, indépendamment de l’âge, d’être exploré sur les expositions et les résultats d’une CNT. Une PI indéterminée a été courante chez les sujets âgés mais pour la plupart, l’aspect radiologique a été non cohérent avec une UIP. Bien que le retentissement d’une PI puisse être plus prononcé chez le sujet âgé lié aux capacités fonctionnelles globales réduite, la PI n’a pas été plus sévère ou agressive dans ce groupe.

C. Krespine