BPCO – Exacerbations aiguës – Embolie pulmonaire

alt


alt


Prévalence et localisation des embolies pulmonaires (EP) dans les exacerbations aiguës non expliquées de BPCO : une revue systématique et méta analyse.

ALEVA F. E. et al.Chest,2017,151,3,544-554

http://journal.publications.chestnet.org/article.aspx?articleID=2545771

La prévalence, la localisation des embols, la pertinence clinique et les marqueurs cliniques d’EP dans les exacerbations aiguës inexpliquées de BPCO (EAI-BPCO) ont été déterminées à partir de 22 articles dont 7 études ont été incluses.

La prévalence poulée d’EP dans les EAI-BPCO a été de 16,1% sur un total de 880 patients. 68% des embols ont été localisés dans les gros troncs des artères pulmonaires, les artères lobaires ou inter lobaires. La mortalité et la durée des hospitalisations a semblé être augmentées chez les patients avec EAI-BPCO et EP. Une pleurodynie et une insuffisance cardiaque ont été plus fréquemment rapportés chez les patients souffrant d’EAI-BPCO avec EP. À l’inverse, des signes d’infection du tractus respiratoire ont été moins fréquemment reliés à l’EP.

En conclusion, l’EP est fréquemment retrouvée dans les EAI-BPCO. Deux tiers des embolies ont été trouvées dans des endroits qui ont une claire indication pour un traitement anticoagulant. Ces résultats méritent une attention clinique. L’EP doit recevoir une attention accrue chez les patients souffrant d’EAI-BPCO, particulièrement quand il existe des pleurodynies et des signes d’insuffisance cardiaque sans qu’une origine infectieuse claire ait pu être identifiée.

(Commentaire :

C. Krespine