BPCO : résultats positifs pour l’association fixe glycopyrrolate/formotérol

alt

alt

BPCO : résultats positifs pour l’association fixe glycopyrrolate/formotérol

L’association d’un antagoniste muscarinique à longue durée d’action (AMLA) à un bêta-2 agoniste à longue durée d’action (BALA) constitue une alternative thérapeutique lorsque les patients souffrant de BPCO sont mal contrôlés par l’une de ces molécules en monothérapie.

Deux essais de phase 3 ont évalué l’efficacité et sécurité d’une nouvelle association fixe glycopyrrolate (GP)/fumarate de formotérol (FF), chez les patients souffrant de formes modérées à très sévères de la maladie.

Méthodologie

  • Deux essais de phase 3 PINNACLE-1 et PINNACLE-2, randomisés, multicentriques, et contrôlés contre placebo, ont comparé l’efficacité et la sécurité de l’association fixe GP/FF (18/9,6µg) à celle de ses composants pris séparément, ainsi qu’à celle d’un placebo, chez des patients atteints de BPCO modérée à très sévère.
  • Après une période de screening de 4 semaines, les patients recrutés dans PINNACLE-1 étaient randomisés (7:6:6:6:3) pour recevoir un traitement par l’association GP/FF, GP seul (18µg, 2x/j), FF seul 9,6µg (2x/j), tiotropium 18µg (1x/j) ou un placebo deux fois par jour en utilisant un inhalateur à dose mesurée. Dans PINNACLE-2, les patients étaient randomisés dans 4 groupes (7:6:6:3) pour recevoir GP/FF, GP seul, FF seul ou un placebo.
  • Pour être inclus dans l’étude, les patients devaient être âgés de 40 à 80 ans, avoir une BPCO modérée à très sévère selon les critères de l’American Thoracic Society et être un ex-fumeur ou un fumeur actuel à ≥10 paquets-années.
  • Les traitements inhalés précédemment utilisés étaient arrêtés durant la période de screening. Le bromure d’ipratropium était arrêté à la randomisation. Un traitement de secours (salbutamol) était autorisé en cas d’exacerbation.  Les patients bien contrôlés par des doses stables de corticoïdes par voie orale ou inhalée (CSI) ou par des inhibiteurs de la phosphodiestérase 4 étaient autorisés à poursuivre leur traitement. Toutes les associations fixes contenant un CSI étaient stoppées et remplacées par un CSI seul.
  • Les patients étaient  vus à l’inclusion, en semaine 2, 4, puis toutes les 4 semaines durant les 24 semaines de suivi. Fonction pulmonaire, contrôle des symptômes et qualité de vie liée à la santé (HRQoL) étaient évalués à chaque visite.
  • Critère principal d’évaluation : différence du volume expiratoire maximal seconde pré-dose du matin (VEMS) entre l’inclusion et la semaine 24.

Résultats

  • 2.103 patients ont été randomisés dans l’essai PINNACLE-1 et 1.615 dans PINNACLE-2.
  • Les caractéristiques des patients à l’inclusion étaient similaires dans les différents bras. Selon les critères GOLD, 7,2% des patients étaient classés A, 41,6% étaient classés B, 5,1% étaient classés C et 45,6% étaient classés D. Globalement 87,2% d’entre eux étaient symptomatiques.
  • Dans les deux essais, l’association GP/FF, le GP seul et le FF seul ont tous apporté une amélioration du VEMS pré-dose à 24 semaines par rapport au placebo (p<0,0001 pour tous) : le VEMS pré-dose du matin montrait une amélioration à 24 semaines de 150mL avec l’association GP/FF par rapport au placebo, de 59 mL par rapport au GP seul et de 64 mL par rapport au FF seul dans PINNACLE-1 (p<0,0001 pour tous). Ces valeurs étaient de 103 mL, 54 mL, et 56 mL dans PINNACLE-2 (p<0,001).
  • Ce bénéfice était observé sur l’ensemble des 24 semaines avec une différence plus marquée vs placebo.
  • L’incidence des effets indésirables (EI) s’est montrée similaire dans les différents bras de traitement. Rhino-sinusites, toux, infections respiratoires hautes, sinusites et dyspnées constituaient les EI les plus fréquents dans tous les groupes.

Limitations

L’étude du bras tiotropium était réalisée en ouvert, ce qui a pu influencer positivement la perception des patients vis-à-vis du traitement.

Financement

Les deux essais ont été financés par  Pearl Therapeutics, Inc. appartenant au groupe AstraZeneca.

À retenir

Au cours des deux essais de phase 3 PINNACLE-1 et PINNACLE-2, l’association fixe GP/FF (18/9,6µg 2 fois par jour) a apporté un bénéfice plus important aux patients atteints de BPCO modérée à très sévère que ses composants actifs pris séparément ou un placebo. Son profil de sécurité et de tolérance était par ailleurs similaire à celui des principes actifs pris isolément, du tiopropium (en ouvert) et du placebo.

Article commenté par AgnesLara, sur Univardis du 16 Mars 2017