Une nouvelle approche pour évaluer le Pronostic de la BPCO ?

L’évaluation du pronostic de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) repose sur des combinaisons de marqueurs plus ou moins complexes. Le plus souvent, sont associées des données cliniques et des variables spirométriques qui entrent dans des échelles ou des scores pas toujours faciles à appliquer en pratique. L’idéal est de disposer d’indices les plus simples possibles, de préférence cliniques, qui permettent d’estimer rapidement le risque encouru par un patient donné. C’est à cette attente que répond un index pronostique simplifié reposant conceptuellement sur une approche clinique et statistique. Il s’agit de l’index dit B-AE-D, B pour body mass index, AE pour la fréquence des poussées évolutives de la maladie et D pour la sévérité de la dyspnée, évaluée selon les critères modifiés du MRC (Medical Research Council). A ces variables cliniques, a été associée une variable biologique facultative : la copeptine (C), considéré comme un marqueur de la vasopressine. Une note de 0 à 2 a été attribuée à chacun des paramètres.

C’est l’étude PROMISE qui a permis de développer l’index en question et de le corréler à la mortalité globale et liée à la maladie, à partir d’un échantillon de 530 patients atteints d’une BPCO, suivis pendant 2 années. La validité externe des index B-AE-D et B-AE-D-C a été testée de manière prospective au sein de trois cohortes regroupant au total 2 988 patients atteints d’une forme stable ou évolutive de la maladie.

Corrélé à la mortalité spécifique à deux ans

Les deux index précédemment définis ont fait au moins aussi bien que leurs concurrents déjà en place, tels BODE (body mass index, airflow obstruction, dyspnoea, exercise capacity), ADO (age, dyspnoea, airflow obstruction) et DOSE (dyspnoea, obstruction, smoking, exacerbation) pour ce qui est de prédire la mortalité globale à 2 ans. En outre, ces index nouveaux se sont avérés spécifiques de la mortalité à 2 ans, imputable à la BPCO, avec une statistique-c, équivalent de l’AUC, de respectivement 0,87 et 0,89. Les résultats de l’étude PROMISE ont été validés dans deux des trois études de cohorte précédemment évoquées (statistique-c, respectivement 0,68 et 0,74 pour la mortalité globale à un an, versus 0,65 et 0,67 à deux ans).

L’index B-AE-D semble permettre une évaluation simple et fiable du pronostic de la BPCO à long terme. Les variables sont en effet l’indice de masse corporelle, la fréquence des épisodes de décompensation et la sévérité de la dyspnée, autant de données accessibles à l’anamnèse. Cet index n’inclut aucun paramètre spirométrique et le recours à la copeptine qui améliore quelque peu ses performances est facultatif.

Commentaire Publié sur Jim.fr du 19/08/2016 par le Dr Philippe Tellier

Référence
Boeck L et coll. : Prognostic assessment in COPD without lung function: the B-AE-D indices. EurRespir J., 2016; 47: 1635-44.