Comment reconnaître les symptômes de la grippe ?

La grippe saisonnière est une infection respiratoire très contagieuse. Ses symptômes sont semblables à ceux d’autres infections virales. Alors, comment savoir s’il s’agit d’une « vraie » grippe ? Le point sur ses principales manifestations et sa durée d’incubation.

Comme son nom l’indique, la grippe saisonnière sévit à un moment particulier de l’année : entre novembre et février-mars pour les pays de l’hémisphère nord. Il est donc peu probable d’avoir une grippe en plein mois de mai !

Cette infection virale touche les voies respiratoires supérieures. Ses symptômes peuvent être associés, du moins au début de leur apparition, à d’autres maladies virales. Leur intensité et leur durée sont des éléments différenciants à prendre en compte, pour distinguer une grippe d’un rhume par exemple.

Les 7 principaux symptômes de la grippe

  1. La fièvre : c’est l’un des premiers symptômes à se développer. Elevée (plus de 38,5 °C), elle peut atteindre les 40 °C.  Elle s’accompagne généralement de frisson et de sueurs, et persiste pendant plusieurs jours.
  2. Des courbatures : même si les douleurs musculaires sont généralisées, elles sont particulièrement marquées au niveau du dos.
  3. Le mal de tête : il est intense et persistant.
  4. Une toux sèche.
  5. La fatigue : la sensation de fatigue, très importante, peut aller jusqu’à l’épuisement.
  6. Des éternuements fréquents : ils sont associés à un nez qui coule ou est bouché, et à un mal de gorge.
  7. Des douleurs dans la poitrine.

Quelle est la durée d’incubation d’une grippe ?

La période entre la contamination et la survenue des premiers symptômes est courte : de un à trois jours.

Combien de temps dure la grippe ?

En l’absence de complications, il faut généralement compter une semaine pour « guérir » de la grippe et voir disparaître la plupart des symptômes. La fatigue continue toutefois à se faire ressentir (compter deux semaines pour qu’elle s’efface). La toux peut également persister au-delà d’une semaine.

Comment savoir si la grippe se complique ?

Les complications de la grippe peuvent être graves, particulièrement si elles touchent une personne dite à risque.  Ce sont justement ces personnes qui sont incitées à se faire vacciner gratuitement, à savoir : les personnes âgées de 65 ans et plus, les femmes enceintes, les personnes (enfants et adultes) souffrant d’une maladie chronique, les personnes obèses.

Les complications les plus fréquentes sont des surinfections bactériennes des voies respiratoires (bronchite) et des poumons (pneumonie). Chez l’enfant, c’est l’otite qui est la complication la plus commune. Les complications neurologiques (convulsions, encéphalite) sont rares.

Les signes d’alerte qui doivent inciter à consulter immédiatement un médecin :

  • une forte fièvre qui dure plus de deux jours,
  • un essoufflement au repos et/ou des difficultés à respirer,
  • chez l’enfant, des convulsions, des douleurs à l’oreille.

Source : http://www.santemagazine.fr/comment-reconnaitre-les-symptomes-de-la-grippe-76059.html

Poumon clair unilatéral

Jeune patient de 26ans présentant une syndactylie des mains et des pieds chez qui un téléthorax a été

pratiqué dans le cadre d’une visite d’embauche. On note un poumon clair unilatéral gauche.

Un premier diagnostic nous vient rapidement à l’esprit , mais……..lequel ?

Quelle information manquante dans notre sujet pour le confirmer ?

alt—————————–Résultat de recherche d'images pour ———————————-alt …………

Poumon clair unilatéral : Réponse

Un renseignement de taille manque dans notre observation. Il s’agit bien sur de l’examen physique.

En effet la syndactylie peut être isolée ou s’accompagner d’un syndrome malformatif. Dans notre cas précis il s’agit du syndrome de Poland qui se présente avec

une agénésie unilatérale du faisceau sternocostal du grand pectoral , une hypoplasie du membre supérieur du même côté et des anomalies de la main

( Syndactylie,brachydactylie, absence de métacarpiens ou de phalanges ) . Ces anomalies ne sont pas toujours présentes de manière simultanée.

Il s’agit d’un diagnostic différentiel, sur le plan radiologique, d’un poumon clair unilatéral.

alt